FORUM ACHEVAL.NET
13998 Membres ont posté 546398 messages dans 30129 sujets de discussion.   
Sujets actifs | Mon profil | Inscription | Les Membres | Recherche | Mes messages
Pseudo:
Mot de passe:
   74 utilisateurs en ligne
mémoriser
Oublié votre Mot de passe?

 Tous les Forums
 Chevaux
 Métiers et Formations
 Ma passion dérange ma famille
 Nouveau message  Répondre au message
Auteur Discussion  

Raphaelle76
Nouveau

France
6 Messages

Posté - 15/12/2014 :  20:32:57  Profil Envoyer Raphaelle76 un message privé  Répondre en citant
Bonjour,

Alors voilà, tout d'abord, je sais pas si je suis dans la bonne partie, mais bon en soit, j'ai besoin d'expliquer mes soucis... J'ai besoin d'en parler, et cela concerne ma passion du cheval...

J'ai 20 ans, diplomée bac pro secrétariat, je travaille en contrat avenir dans un hopital. Jusque-là je vis une vie normale, cependant j'ai une passion depuis toujours, les chevaux. Je ne pouvais jamais réellement en faire avant car je n'avais pas d'argent... Aujourd'hui, depuis quelques temps, j'en ai enfin, un salaire, et donc je peux reprendre des cours d'équitation. Je monte en tout trois fois par semaine incluant une demi pension.
Pour ces trois jours, je monte une heure, puis une demie heure, et enfin la troisième fois, j'ai le cheval toute la journée. Ca inclue en tout 200€ (je monte en club + chez les proprios de ma demi pension).

Jusque-là tout va bien pour moi. Je suis très heureuse, je revis enfin ma passion, je progresse enfin à cheval. J'apprends, et je souhaite finaliser un jour une formation de Lad-Driver à l'école des courses hippiques. Je sais que les chevaux sont ma vocation. Ca fait trois ans que je suis sur ce projet de formation. Mais je n'avais pas d'autres choix que de faire mon bac secrétariat.

Venons à mon problème dans tout cela : Ma famille.

Ma famille trouve cela trop cher, trouve que c'est inutile pour moi, ne s'intéresse pas à ma passion. En gros, ils s'en fichent et ne font que me rabaisser à ce sujet. "Tu te rends pas compte, 150 euros c'est cher, blablabla".
Et étant de nature sensible, cela me vexe beaucoup, surtout que ça ne touche pas que ma famille, mais aussi ma meilleure amie (qui n'a pas non plus la passion du cheval). Je ne suis encouragée par personne autour de ma famille. J'aimerais qu'ils comprennent que c'est ma vocation et que j'aimerais un jour travailler parmi les chevaux. Je ne fume pas, ne bois pas, que demander de plus pour eux ? J'utilise mon argent uniquement pour mes cours, je ne l'utilise que rarement pour autre chose.
Je vis encore chez mon père, et il me rappelle sans arrêt que les apparts coutent 600 euros de loyer par mois, donc que je devrai économiser etc...
Ca me blesse et des fois, j'en pleure en cachette car j'aimerais être autant soutenue dans ma passion que mon grand frère qui est fan de vélo... Je suis vraiment la seule de ma famille à aimer les chevaux aussi fort. Ma grand mère me disait il y a un an : "Arrête les chevaux, c'est pas fait pour toi, reste plutot dans un secrétariat, c'est mieux". Seulement, je ne l'ai pas choisi cette formation de secrétariat. Quand t'as pas d'argent, t'as pas d'autres choix que de suivre une filière assez basique.
Voilà l'histoire... J'aimerais vraiment que mon entente avec ma famille se passe mieux et qu'ils acceptent enfin ma passion du cheval, mes cours d'équitation etc... J'ai déjà dit que je voulais faire une formation au milieu du cheval. Mon père m'a engueulé en me disant qu'il n'y avait que les "fils de" qui y avaient droit et que moi j'avais rien. Je peux jamais parler de ma passion à ma famille car ils s'en fichent royalement.
Est-ce que vous auriez des conseils à me donner ? Svp... Quand je les entend dire tout ça, ça me recule toujours et je perds confiance en moi... Que pourrais-je leur dire exactement pour qu'ils comprennent que le cheval est une réelle passion pour moi et que je voudrais faire ma vie dedans...?

Si vous avez des témoignages, hésitez pas... Merci beaucoup...

orev
Chevalopathe

Belgium
7863 Messages

Posté - 15/12/2014 :  21:00:27  Profil Envoyer orev un message privé  Répondre en citant
Pour que ça reste un plaisir, ne fais pas ta vie dans le milieu équestre

Je m'explique avant que tu ne bondisse. Pour garder ce plaisir de monter, d'être en contact, de profiter du cheval, il vaut mille fois mieux que cela reste un loisir. Donc garde ton boulot juste comme rentrée d'argent et évade-toi, continue à progresser en t'offrant des cours et des stages avec les sous que tu as gagnés.

Travailler dans le milieu équestre tout en pouvant continuer à monter est vraiment réservé à une élite. L'élite, c'est pas ceux qui ont beaucoup de sous (quoi que cela permet d'acheter de bons chevaux) mais plutôt les excellents cavaliers qui ont réussi à se faire un nom. La sélection est très très très rude!

Pour ta famille, soit tu es assez forte pour passer au-dessus de leurs remarques, soit tu leur dis que après ta journée de travail tu as besoin de faire du sport et que ce sport là te plait énormément. Le hockey est un sport plus cher par exemple. Pour le reste de tes rêves, n'en parles pas trop. Parles-en plutôt à des amies que tu as au club.
Go to Top of Page

Boise
Raide dingue

Morocco
965 Messages

Posté - 16/12/2014 :  01:21:27  Profil Envoyer Boise un message privé  Répondre en citant
Orev a raison : dans le milieu des chevaux on trouve plein de gens qui veulent bien travailler gratuitement ... simplement pour pouvoir monter à cheval gratuitement !
Par contre, ne te laisse pas faire : ta passion te permettra de passer à travers tous les chagrins, les ennuis que la vie
pourrait t'apporter.
C'est une passion saine : esprit sportif, sport d'extérieur, self contrôle , contact rassurant avec un magnifique animal , elle apporte un grand sens des responsabilités ... et j'en passe.
C'est ma passion depuis plus de 46 ans et je n'ai jamais eu un jour de regret

Demande peut-être à ta famille qu'elle t'explique clairement pourquoi ta passion ne plait pas ... et contre les arguments un par un et calmement !

Go to Top of Page

Néron
Chevalopathe

Belgium
6478 Messages

Posté - 16/12/2014 :  08:31:31  Profil Envoyer Néron un message privé  Répondre en citant
Ne laisse pas tomber Moi je n'ai pleinement vécu (au sens le plus large du terme) que quand j'ai quitté la "famille" de ma naissance pour fonder la mienne avec la personne que j'ai choisie donc je comprends très bien ce que tu peux ressentir mais ne baisse pas les bras au risque d'avoir de gros regrets plus tard.
Tu vis pour toi, tu dois te construire et pas vivre la vie que ta famille aurait rêvée. Ne les laisse jamais choisir à ta place
Go to Top of Page

marengo
Junior

France
344 Messages

Posté - 16/12/2014 :  08:38:30  Profil Envoyer marengo un message privé  Répondre en citant
Etant moi même parent je comprends la réaction de ton père, les métiers du cheval ont la réputation, justifiée je crois, d'être difficiles et mal payés, ce qui ne peut qu'inquiéter tes parents. Et même si la réaction est maladroite, il faut y voir une déclaration d'amour.
Comme le dit Orev on peut très bien vivre cette passion sans en faire son métier, depuis plus de 30 ans, j'ai un cheval, d'abord en club et depuis 24 ans à la maison; une autre forme d'équitation dont l'équipement est plus souvent la fourche que la selle.
On peut aussi en faire son métier, un de mes copains a laissé tomber son métier rémunérateur avec des horaires légers pour monter son centre équestre et malgré les difficultés il ne semble pas le regretter.
Tout est possible, réfléchis bien, rencontre des gens qui font ce que tu veux faire, prends ton temps pour décider et vis ta vie!
Go to Top of Page

Papalitche
Chevalopathe

France
4357 Messages

Posté - 16/12/2014 :  08:41:48  Profil Envoyer Papalitche un message privé  Répondre en citant
quote:
posté par Néron

Ne laisse pas tomber Moi je n'ai pleinement vécu (au sens le plus large du terme) que quand j'ai quitté la "famille" de ma naissance


Il y a tout de même une vraie nuance entre "vivre sa passion", et en faire son métier.

Vivre sa passion, c'est toujours possible, pour la plupart d'entre nous cela signifie aller régulièrement dans un club, ou avoir nos chevaux, monter,faire ou pas des concours, de l'endurance, du dressage, du CSO ou de la promenade, selon ses propres affinités.
En faire son métier, en commençant à 20 ans, je dirais que c'est quasi impossible, ou en passant par de telles galères que cela serait réservé à des gens dotés d'un don et d'une force de caractère hors du commun.

La résistance familiale, c'est normal à 20 ans d'y être confronté, sur ce sujet ou un autre, cela fait partie de la construction de l'adulte.
Go to Top of Page

Néron
Chevalopathe

Belgium
6478 Messages

Posté - 16/12/2014 :  08:55:31  Profil Envoyer Néron un message privé  Répondre en citant
Je ne parlais pas d'en faire son métier, sur ce point là, je suis d'accord avec tous : c'est économiquement suicidaire.

Par contre, entamer une formation de monitrice par exemple et donner des cours à des enfants est conciliable avec un boulot rémunérateur et peut rester dans le cadre "hobby".
Go to Top of Page

Steph023
Chevalopathe

Belgium
2292 Messages

Posté - 16/12/2014 :  09:06:17  Profil  Visiter le site de Steph023  Cliquer pour voir l'email MSN de Steph023 Envoyer Steph023 un message privé  Répondre en citant
Il ne faut pas se leurrer si tu veux pouvoir monter à cheval, en avoir un toi-même, etc.
Il te faut des sous! et à part à haut niveau, je doute que tu t'en fasses beaucoup dans le monde du cheval. Après je peux me tromper!
J'ai moi-même des parents qui n'étaient pas trop portés sur l'équitation.
J'avais le droit à un cours par semaine dans le club le moins cher et le plus proche de chez nous. Je n'avais par exemple pas le droit de prendre cours d'obstacle le samedi soir car je devais aller à la messe.
A mes 18 ans, j'ai décidé d'acheter mon cheval! J'ai réalisé mon rêve moi-même sans leur aide. Mais j'ai toujours été fort indépendante et ne me suis pas laissée faire...
Aujourd'hui, ils voient que ma passion me fait du bien et s'occupe des chevaux quand je suis en vacances, par exemple.

En faire ton métier: je ne te le conseille pas. Le monde dans lequel nous vivons n'est déjà pas facile mais alors le monde du cheval...
mais concernant ta passion, ne te laisse pas faire!!!!Oui c'est clair, c'est une passion qui coûte chère, tu ne t'achèteras peut-être pas autant de paires de bottes que les autres... mais tu auras bien meilleur
Je fais un boulot de secrétaire, je paye mon appart et j'entretiens mon cheval également. Je pense que celui-ci ne me coute pas 200 € par mois parce qu'il est au pré mais s'il le fallait, je les payerais aussi!
Go to Top of Page

Lounette
Chevalopathe

France
6670 Messages

Posté - 16/12/2014 :  09:10:08  Profil Envoyer Lounette un message privé  Répondre en citant
moi non plus, ma famille ne comprend pas cette passion

mais cela reste une passion, hors cadre de mon travail

je suis du même avis que mes confrères de forum garde ton travail et monte à cheval en parallèle

le monde du cheval est rude et s'y faire un nom est très très difficile

souvent, quand on parle de chevaux, les gens ont peur des chutes, ils ne comprennent pas qu'on passe autant de temps avec un simple animal

mon père a surnommé ma jument "mon bourrin"

après, rien ne t'empêche de trouver un petit job dans une écurie en parallèle de ton vrai boulot
Go to Top of Page

Néron
Chevalopathe

Belgium
6478 Messages

Posté - 16/12/2014 :  10:01:40  Profil Envoyer Néron un message privé  Répondre en citant
quote:
mon père a surnommé ma jument "mon bourrin"


Go to Top of Page

Lounette
Chevalopathe

France
6670 Messages

Posté - 16/12/2014 :  10:25:15  Profil Envoyer Lounette un message privé  Répondre en citant
quote:
posté par Néron

quote:
mon père a surnommé ma jument "mon bourrin"







au début, ça ne m'a pas fait trop plaisir...

maintenant, je m'en moque
Go to Top of Page

Papalitche
Chevalopathe

France
4357 Messages

Posté - 16/12/2014 :  11:35:46  Profil Envoyer Papalitche un message privé  Répondre en citant
Quand j'ai commencé à monter à cheval, mon père, qui considérait que c'était une distraction de bourgeois snob, parlait de "Cheuvââle".
Depuis, il faut relativiser :
- l'équitation s'est démocratisée
- je me suis embourgeoisé
Les deux courbes se sont donc croisées.
Go to Top of Page

Néron
Chevalopathe

Belgium
6478 Messages

Posté - 16/12/2014 :  11:40:02  Profil Envoyer Néron un message privé  Répondre en citant
et tu parles de "Cheuvââle" aussi ?

Moi les miens ne comprenaient absolument pas quel intérêt on pouvait trouver à tourner en rond en carrière moi j'avais du mal à voir l'intérêt de regarder des heures durant un bouchon flotter sur l'eau à attendre le premier crétin de poisson qui allait finir par gober ce qu'il y avait au bout
Go to Top of Page

cheshirecat
Chevalopathe

France
3124 Messages

Posté - 16/12/2014 :  11:41:38  Profil Envoyer cheshirecat un message privé  Répondre en citant
Comme les autres, je confirme, mieux vaut garder l'équitation et le rapport à l'animal dans le cadre du loisir, que d'en faire sa vie professionnelle.
C'est :
- très dur de trouver une place, beaucoup d'appelés peu d'élus
- un métier rude, ou il faut une réelle force morale et une grande endurance physique
- frustrant car ceux qui montent à cheval ne sont pas les plus nombreux, tu as plus de contact avec une fourche et du crottin que les chevaux eux mêmes

l’équitation en loisir t'apportera l'oxygène nécessaire pour t'évader lors de tes moments de vie privés, tu n'y sera que pour le meilleur, normalement ^^
Go to Top of Page

Kalypso du Val de riot
Chevalopathe

France
4584 Messages

Posté - 16/12/2014 :  11:49:55  Profil Envoyer Kalypso du Val de riot un message privé  Répondre en citant
Je plussoie à 1000% avec les propos déja rapportés

Que çà reste un loisir Oui, en faire son métier NON un grand NON, surtout en tant que lad driver; c'est un métier de chien...

Il y a le boulot de base très routinier chiant, et ingrat... C'est clair et net, faut pas croire que le contact avec les chevaux à ce moment là existe, il est des plus superficiels... il faut cracher du box et du soin... pour une misère de paye , les candidats sont nombreux les élus sont une poignée ....

En dehors de çà, si tu as la chance d'être driver à l'entrainement... c'est sortir entre 3/5 chevaux chaque matin six jours sur sept .... vers 7H sur la piste , soit 5h lever du corps ... çà use à la longue surtout en hiver; un galop de course qd çà pique c'est pas drole du tt et y a pas de plaisir, surtout si tu as un entraineur sur le dos pas tres aimable ni humain pour pas dire autre chose ...!!!
Mais pour arriver sur le dos d'un cheval, c'est à dire d'avoir un piquet attribué, FAUT la gagner sa place la concurrence est dure, et faut déja physiquement parlant avoir le gabarit

Il reste la chance et le rêve de pouvoir être lad, ds une belle écurie d'accompagner le cheval sur ts les terrains de concours, de voyager de vivre des émotions ...===> mais là c'est une élite déja ... et il faut avoir un énorme bagage équestre en main nutrition/soin à la base et bien plus... et en général les parcours de ces personnes font qu'ils sont tombés dedans ts petits, bien souvent dès 16 ans en tant qu'apprenti

Donc le fait de monter à cheval que l'on va qualifier de loisir c'est à dire selon tes désirs et envies, dont la possibilité de faire ton propre programme, discipline etc etc est réduite à sa plus simple expression... hormis avoir la possibilité d'avoir ton propre cheval et que le proprio de l'écurie accepte de le loger et qu'il te laisse accès aux infras, mais c'est devenu rarissime, les fiances sont telles que un box doit rapporté de l'argent ...
Un cheval à l'entrainement c'est entre 1800 et 2500 € par mois ...!!!

Va traîner tes guêtres du côté de Chantilly... chaque année des écuries ouvrent leur portes, lors de journée découvertes, et va rencontrer et discuter avec des Pros ... leur demander leur avis, et de fait te forger ta propre conviction... c'est le seul conseil avisé que je puisse t'inviter à faire
Go to Top of Page

Riplay
Raide dingue

France
1388 Messages

Posté - 17/12/2014 :  10:14:04  Profil Envoyer Riplay un message privé  Répondre en citant
Mon conseil est de ne pas attendre de soutient de ta famille et de tes amis à propos d'un sujet qui ne les intéressent pas!

Devient autonome, prend un appart ou une collocation et personne n'aura a regarder ce que tu fait de ta vie et de ton argent.

Si tu as besoin d'encouragement, tu en trouveras plus facilement chez les passionnés d'équitation donc dans ton club par exemple.

Et si tu veux vraiment travailler la dedans, renseigne toi bien sur les débouchés et les salaires pour voir ce qui est réalisable. Et si tu trouve un métier du cheval avec des débouchés réels, alors tu devras d'abord travailler (en secrétariat ou autre)pour économiser et ensuite te payer ta formation en équitation. Il est peut être possible de travailler pour t'ouvrir des droit à la formation: en France Pole emploie finance certaine formation (en équitation je ne sais pas, il faut que tu te renseignes).

Si tu veux vraiment travailler avec les chevaux prends ton temps pour murir ton projet, organise toi, économise, donne toi les moyens de réussir, et surtout laisse ta famille en dehors de ça!


Go to Top of Page

Spipounet
Passionné

Belgium
752 Messages

Posté - 17/12/2014 :  10:49:27  Profil Envoyer Spipounet un message privé  Répondre en citant
Moi je vais faire un mix des conseils ci-dessus:
  • Ta famille: elle a le droit de dire ce qu'elle pense, mais toi tu as le droit faire ce que tu veux avec son avis. Tu écoutes, tu discutes avec eux etc... mais après tu choisis ce que tu veux retenir! D'ailleurs, dans ta conversation avec eux, tu peux dire "Oui d'accord, je comprend bien votre point de vue et vos inquiétudes. Peut-être qu'un jour je vous dirai que vous aviez eu raison, mais moi je veux essayer! Si je n'essaie pas, je le regretterai toute ma vie."

  • Ta passion : Oui c'est très difficile de se faire un nom et patati patata... mais est-ce la seule manière de travailler dans les chevaux? Comme Néron a dit, il est possible de donner des cours ici ou là après avoir passé un brevet. Sinon pourquoi pas travailler dans le secrétariat d'un CE? Faire une formation complémentaire comme Enola en ostéopathie (...ou en parrage naturel)? Etre volontaire dans une association quelconque (chevaux maltraités, équithérapie,...)?

  • Marengo l'a dit : rencontre des gens qui font ce qui pourrait te plaire et discute avec eux pour voir quel est leur job exactement et comment ils sont arrivés là!

Pour la petite histoire : Perso, j'ai commencé à 15 ans avec une formation de palefrenier/moniteur au centre équestre de la colonie de vacances. J'ai donné des cours poneys, puis plus tard dans mon club la fille qui donnait cours est partie et on m'a proposé de prendre sa place. Ca m'a fait un chouette job étudiant, j'y ai appris plein de choses... dont le fait que je ne ferais pas ça toute ma vie!
Go to Top of Page

Boise
Raide dingue

Morocco
965 Messages

Posté - 27/12/2014 :  00:21:33  Profil Envoyer Boise un message privé  Répondre en citant
Alors, Raphaëlle, plus de nouvelles ? As-tu pris de bonnes résolutions pour 2015 ? ;)
Go to Top of Page
  Topic  
 Nouveau message  Répondre au message
Aller à:
FORUM ACHEVAL.NET © 2000-04 A CHEVAL NET Go To Top Of Page
Snitz Forums 2000